CMS_page_masser-son-bebe

Masser son bébé, un instant privilégié

A la naissance, l’enfant sort d’un endroit confiné pour se retrouver dans un espace immense. Le contact est alors pour lui une chose essentielle, qui le rassure. C’est pourquoi, dès son plus jeune âge, il est bon de masser son bébé.

Mais le massage a bien d’autres vertus ! Lesquelles ? A quel moment masser son enfant ? Comment être sûr de faire les bons gestes ? Voici quelques conseils pour partager au mieux ce moment privilégié.

Le massage est avant tout un moment de partage, une interaction entre l’enfant et ses parents, qui rassure le bébé, le détend et le stimule, en lui permettant de mieux ressentir son corps.

Bien sûr, les gestes du masseur et les sensations qu’ils procurent peuvent aussi favoriser le sommeil et soulager des petits maux du bébé, tels que les gaz, les coliques, ou encore la constipation. Mais « lorsqu’on masse son bébé, il ne s’agit pas d’un acte médical, mais avant tout d’un moment privilégié de détente » explique Cécile Jorus, instructrice à l’Association Française de Massage pour Bébé (AFBM).

Le bon moment

Vous pouvez commencer à masser votre bébé dès que son cordon ombilical est tombé, environ 4 à 10 jours après sa naissance, même pour un petit prématuré. Pour vous lancer dans une séance de massage, il faut que votre enfant et vous-même soyez dans de bonnes dispositions.

Vous devez choisir un moment où vous serez sûr d’être tranquille et d’avoir le temps. Mais pour bébé, comment reconnaître lorsqu’il est disponible pour un massage ? « Il suffit d’être à l’écoute de l’enfant » conseille Cécile Jorus, « au tout début du massage, en gazouillant, en souriant, il vous donnera des signes de son envie d’être massé, du plaisir que cela lui procure. Au contraire, s’il détourne la tête ou émet des petits gémissements c’est que ce n’est pas le bon moment pour lui ».

Soyez donc bien attentif à l’humeur de votre enfant, et surtout ne le forcez pas si vous avez l’impression qu’il n’en a pas envie ! De même, arrêtez de le masser dès que vous sentez qu’il en a marre, qu’il commence à gigoter.

Cela peut être au bout de 5 minutes comme d’une demi-heure. Il n’y a pas de règles, le temps d’un massage diffère selon l’âge et l’envie du bébé. A 3 mois, par exemple, il sera plus disponible qu’un nourrisson. Par ailleurs, si l’enfant a de la fièvre ou une blessure, mieux vaut ne pas le masser et attendre un avis médical.

Apprendre à masser

Même avec beaucoup d’envie, masser un petit bout de chou peut être impressionnant, voire angoissant. Si vous doutez de vous, que vous avez peur de lui faire mal, vous pouvez suivre quelques cours de massage ou lire un guide avant de commencer.

Mais « il n’y a pas réellement de bonne et de mauvaise façon de masser » pense Cécile Jorus. Vouloir à tout prix reproduire précisément les bons gestes en suivant, par exemple, une vidéo ne procurera que très peu de plaisir à l’enfant, auquel vous serez moins attentif. « L’essentiel est d’avoir envie de masser son enfant, d’être à son écoute, et de rechercher en priorité le contact et la détente » précise l’instructrice, qui nous livre cependant les gestes clés pour réussir son massage.

    - La préparation

Commencez par enlever toutes vos bagues et bracelets. Juste avant le massage, installez votre enfant confortablement, puis frottez un peu d’huile entre vos mains pour la réchauffer. Faites sentir l’huile à votre bébé pour qu’il s’habitue à l’odeur.

Allongez l’enfant sur le dos, devant vous, et faites glisser vos bras sous lui le long de son dos jusqu’à sa tête. Tenez-le ainsi, soutenu par vos bras, sa tête reposant dans vos mains et penchez-vous vers lui. C’est une position qui le « contient » et lui rappelle la sensation de sécurité du ventre maternel.

Ensuite, commencez par lui masser les jambes, puis le ventre, et finissez par le dos et le visage. Durant le massage, même s’il ne s’agit pas de frôler votre enfant, n’appuyez pas trop fort, allez-y en douceur.

- Les jambes et les pieds

Les jambes sont la partie du corps la plus disponible du bébé, qui apprend très tôt à les agiter, lui masser les jambes est donc une bonne façon de commencer le massage. Vous devez masser les jambes l’une après l’autre.

Faites glisser vos mains le long de la jambe du bébé, en la lui soulevant légèrement. Frottez doucement la cuisse et le mollet entre vos paumes. Vous pouvez également prendre son pied dans votre main, masser le dessus avec vos doigts en allant des orteils à la cheville. Puis la plante du pied, en petits cercles concentriques avec votre pouce ou trois doigts.

En général, le dessous du pied est une zone sensible chez les nouveau-nés, il est donc préférable d’attendre quelques mois avant de la masser.

- Le ventre

Posez vos mains ouvertes à plat sur le ventre du bébé et monter du bas du ventre jusqu’à ses épaules. Vous pouvez également faire des cercles concentriques avec vos paumes sur le ventre ou faire un mouvement de balayage avec les mains placées perpendiculairement aux jambes.

Cela peut le soulager notamment s’il a des coliques douloureuses.

- Les bras et les mains

Il vous suffit de reproduire les mêmes gestes que pour les jambes et les pieds.

- Le dos

Pour masser le dos, placez-vous en tailleur et allongez l’enfant sur le ventre, perpendiculairement à vous, le torse et la tête sur l’une de vos cuisses, ses pieds entre vos jambes croisées. Attention, il faut toujours qu’il ait les fesses plus bas que la tête.

En massant le dos, vous devez prendre de grande précaution avec la colonne vertébrale du bébé. Vous pouvez lui faire un balayage avec les doigts de chaque côté de la colonne ou des mouvements en va et vient avec vos mains à plats posées perpendiculairement à la colonne vertébrale.

- Le visage

Pour le visage, n’utilisez pas d’huile et faites également très attention à ne pas toucher le cou et le crâne du bébé. Vous pouvez longer l’arrête du nez avec deux doigts, de ses sinus jusqu’au bout du nez.

Faites ensuite des cercles concentriques sur son front avec vos pouces. Pour soulager un bébé qui fait ses dents, vous pouvez également masser le long de la mâchoire du bébé, en cercle concentriques avec trois doigts

- Les produits à privilégier

Il existe une multitude de produits de massage, en crème, en huile… Il est important de ne pas utiliser un produit à base d’huiles essentielles au moins jusqu’à l’adolescence. Elles regorgent de puissants actifs favorisant certaines allergies. Les huiles minérales ou synthétiques ne sont pas non plus recommandées.

Il vaut mieux choisir des huiles végétales, de préférence biologiques et neutres, sans parfum ni parabène. Ces huiles contiennent des vitamines et ont de nombreuses propriétés, notamment hydratantes. Une raison de plus pour choisir une huile adaptée : l’enfant est susceptible d’en avaler un petit peu en mettant ses mains ou ses pieds à sa bouche.

Prenez le temps de choisir un bon produit de massage, qui respectera la peau de votre enfant et participera à le détendre. C’est un élément essentiel pour un massage réussi.