À l'école du goût CMS_page_gout-de-bebe

Bien manger, ça s’apprend ! Si chaque enfant a des besoins spécifiques en matière d’alimentation, c’est bien à vous, parents, de guider votre petit bout dans sa découverte du monde des saveurs.

Rencontre avec Marie-Claire Thareau-Dupire, nutritionniste. Auteur du livre « Bébé à l’école du goût », aux Editions Leduc.S La diversification alimentaire est une extraordinaire période de découvertes. Dès quatre à six mois, selon son rythme et suivant les conseils de votre pédiatre, votre enfant va passer d’une alimentation exclusivement lactée à un régime mixte. Progressivement seront introduits les fruits et légumes puis la viande et les protéines, complétés par du lait maternel ou infantile. Une étape fondamentale pour sa croissance et son bon équilibre alimentaire. C’est à ce moment que votre petit bout commencera à prendre de bonnes habitudes pour le restant de sa vie… Alors que l’on parle de l’obésité comme le mal du siècle, mieux vaut être rigoureux et prendre son temps.

Éduquer ses papilles

Les repas de votre enfant vous sembleront peut-être répétitifs et peu variés. Ce n’est qu’un début. Il faut prendre conscience du fait qu’il est en train d’établir toute sa « bibliothèque de goûts et saveurs » pour pouvoir mémoriser puis identifier clairement chaque aliment. Vous lui proposerez donc un légume en purée, idéalement cuit à la vapeur, seul et nature, dans un premier temps. Au fil des rencontres olfactives et gustatives ses papilles vont se forger et son nez s'assouplir, vous pourrez alors opérer des mélanges simples. Au moment d’introduire la viande, une fois les légumes bien assimilés, vous n’oublierez pas les protéines animales (l’œuf, le jaune puis le blanc à 12 mois le poisson et les protéines végétales (légumineuses, haricots, lentilles, petits pois).

Le saviez vous ? Un nourrisson possède, comme nous tous, des papilles sur la langue. Mais contrairement aux adultes ils en ont également sur les joues, afin de découvrir et ressentir chaque goût encore plus intensément, même si leur alimentation vous semble fade.

Éveiller sa curiosité

Jusqu’à 18 mois, votre enfant va élargir ses horizons gustatifs. On imagine souvent que les enfants aiment peu d’aliments mais ils sont beaucoup plus ouverts qu’on ne le croit ! Passés un an, n’hésitez pas à oser les découvertes sensorielles (fromages forts et autres spécialités). Vous pourrez passer par des périodes de blocages et refus. Pas d’inquiétude, il gardera tout de même ces saveurs en mémoire. N’hésitez pas à y revenir à plusieurs reprises, régulièrement, sans vous décourager.

Cuisinez avec vos enfants !

Pour leur faire découvrir les matières, qu’ils voient d’où viennent carottes et pommes de terre, épluchées, coupées en morceaux dans la casserole, cuites puis réduites en purée. Aujourd’hui, la plupart des enfants ne savent plus d’où viennent les choses, on ne leur explique plus rien, c’est bien dommage.

Une bonne idée recette

Pour varier de l’habituelle purée de carottes nature et sans sel, après 6 mois vous pouvez rajouter dans son assiette, une petite goutte d’huile d’olive. Pour votre enfant, ce sera déjà une révolution ! Tentez l’originalité avec la purée de potimarron, la purée d’épinards, de courgettes, de haricots verts…