Petit poisson dans l'eau

 CMS_page_baignade-de-bebe

Votre tout-petit adore barboter dans son bain ? Pourquoi ne pas l’inscrire à un cours de bébé nageur ? Cette activité peut contribuer à

son développement psychomoteur, favoriser sa socialisation et développer son goût de l’activité physique. Bref, plein de bonnes raisons pour se jeter à l'eau !

Comment se passe une séance de bébé nageur ?

Nous avons posé la question à Anouk Mégy, maître nageur, animatrice bébé nageur depuis 25 ans et formatrice à la Fédération des Activités Aquatiques d'Eveil et de Loisir (FAEL).

Se retrouver dans un nouveau milieu

Dans nos activités, nous proposons une familiarisation à l'eau au jeune enfant et à ses parents, dans les conditions nécessaires à son adaptation à ce milieu. Il s’agit d’une activité ludique, visant l'acquisition de son autonomie aquatique. La relation avec les parents est au cœur des séances, le jeu libre en est le fil rouge. L'équipe des animateurs est là pour aider les adultes à accorder leurs comportements avec les besoins et les motivations de leur enfant : une attitude bienveillante vis-à-vis de leurs explorations, une attention sans surprotection, un accompagnement sans manipulations.

Apprendre à accepter les initiatives de bébé

Les parents observent avec émerveillement les apprentissages de leur tout-petit, ses tentatives pour construire des compétences motrices adaptées aux caractéristiques de l'élément. Ils ont besoin de notre présence sécurisante pour bien vivre ses prises de risques, particulièrement lors des premières immersions. Celles-ci, librement recherchées par l'enfant, jamais provoquée par l'adulte, constituent une étape importante dans son adaptation au milieu, mais ne se présentent pas comme un but en soi.

Le grand plongeon

Il y a un moment dans le parcours de l’enfant où son développement psychomoteur et affectif, ses acquis aquatiques, et sa motivation vont se conjuguer pour le pousser à explorer au-delà des limites du tapis ou du bord. Le parent sera alors prêt à accepter cette initiative qui n'est pas sans provoquer chez lui quelques émotions…

Ils ont tenté l’expérience : la parole aux parents !

J’adore nager et j’avais envie de partager avec Nathan mon goût pour l’eau le plus tôt possible. Nous nous rendons tous les dimanches à un cours de bébé nageur et c’est un vrai rendez-vous que nous avons tous les deux pour passer un moment ludique. Il pousse des cris de joie à la vue de la piscine et je dois dire que moi aussi je m’amuse à le voir s’éclabousser et prendre de plus en plus confiance en lui dans l’eau. Agathe, 32 ans, maman de Nathan, 9 mois

Pour moi le cours des bébés nageurs constitue une formidable occasion pour socialiser Léa car le reste du temps, c’est moi qui m’en occupe. Elle regarde beaucoup les autres enfants et adore les jeux collectifs. Tout est source d’étonnement et d’amusement : les reflets sur l’eau, les tapis, sentir son corps dans l’eau. Elle essaie de faire pareil que les autres et distribue des sourires à tout le monde. Et de mon côté, je suis ravie de pouvoir échanger avec les autres parents sur les progrès de nos grenouilles ! Claire, 28 ans, maman de Léa, 18 mois

Le saviez-vous ?

De nombreuses piscines proposent une activité de bébés nageurs de 4 mois jusqu’à 6 ans. Pensez à demander à votre pédiatre un justificatif des vaccinations de votre enfant ainsi qu’un certificat médical d’aptitude.

Attention au froid !

Les tout petits ont une résistance au froid très limitée : donc au moindre signe de refroidissement ( visage pâle, lèvres plus foncées, marbrures violacées sur le corps on sort bébé de l’eau, on le réchauffe avec une serviette et on lui propose un petit encas.

Qu’est-ce qu’on emmène ?

Pour se baigner, un slip de bain ou une couche-maillot feront l’affaire puis une serviette pour la sortie. Du savon et une crème hydratante pour après, un biberon et enfin un encas pour reprendre des forces.